Comment ne pas avoir de l’eau dans le nez en nageant en 5 exercices

Ne pas aspirer l'eau par le nez

Les 5 exercices qui permettent de nager sans se boucher le nez

Que l’on soit bon nageur ou non, débutant en natation ou que l’on pratique ce sport depuis des années en réalisant des culbutes de natation dignes de Michael Phelps, nous avons tous connu la petite douleur que produit la sensation d’avoir de l’eau dans le nez en mettant la tête sous l’eau. On est tous d’accord pour dire que ce n’est pas cool. Dans cet article je vais vous livrer mes secrets pour ne plus avaler l’eau par le nez.

  1. Hors de l’eau, entraînez-vous à souffler par le nez le plus longtemps possible.
  2. Sans mettre votre visage complètement dans l’eau, vous pouvez aussi juste prendre l’eau dans vos mains, placer votre nez dans l’eau et soufflez. Au moment de remonter, bloquer tout et attendez quelques secondes avant de respirer par la bouche
  3. Lorsque cet exercice est acquis, faites-le en avançant dans l’eau en vous tenant au mur si vous le souhaitez. En reculant. Pensez à bien rentrer la tête.
  4. En pensant bien à tout ce que vous venez de faire, allonger vous dans l’eau et pousser du mur en respectant les 1ères étapes : souffler par le nez, rentrer la tête (menton collé à la poitrine), et au moment où vous vous redressez, bloquer la respiration et respirer ensuite par la bouche.
  5. Mon petit geste à moi : je me pince légèrement le nez et cela aide à extraire les petites gouttes d’eau éventuelles. De rien 😉

N’hésitez pas à commenter l’article et le partager si celui-ci vous a plus. Vous pouvez lire aussi : je ne commence jamais par enseigner la brasse.

Avaler de l’eau par le nez : Ce n’est pas grave ! Pas de panique.

Dans un premier temps, je tien tout de suite à vous rassurer ! Le fait d’avaler de l’eau, d’aspirer de l’eau n’est pas dangereux. Cette sensation ressemble beaucoup au fait « d’avaler de travers« . Ce phénomène arrive à tout le monde. Le tout est de savoir comment cela se produit et comment l’éviter. Il est vrai que c’est un désagrément mais pour autant il ne faut pas se laisser déstabiliser et ne pas en avoir peur. A part dérégler pendant un cours moment votre cycle de respiration et un toussotement, peut-être boire la tasse, mais ça n’aura aucune grande répercussion. Cela m’arrive encore et parfois même sans être dans l’eau… Surtout quand je bois et que j’ai la bonne idée de rigoler en même temps, ça ne va pas vraiment ensemble.

Apprenez à vous calmer lorsque cela vous arrive. Il ne faut pas stresser, tout reprendra son cours quelques instants après. Reprenez votre souffle calmement, vous pouvez même vous tenir au mur, tout le monde connait ça. J’aime beaucoup faire la blague aux apprenant de nous laisser quand même un peu d’eau et de ne pas tout boire, car il reste encore 2h d’entrainement.

Les postures favorisant l’entrée d’eau dans le nez

Lorsque l’on nage le dos crawlé, il se peut que parfois nous recevions de l’eau dans les yeux, mais aussi dans le nez. Surtout lorsque l’on prend de la vitesse. Le secret :

  • Ne pas mettre trop la tête en arrière : Il ne s’agit pas de voir ce qui se passe derrière vous. Mais pour avoir un alignement correct il faut regarder le plafond ou le ciel si vous avez la chance de nager en plein air.
  • Ne pas regarder devant soi : S’il ne faut pas regarder derrière, il ne faut pas non plus regarder si Patrice arrive pour nous toucher les pieds d’une minute à l’autre. Ne vous inquiétez pas, s’il se rapproche, il passera sur le côté et tout se passera bien 🙂

La coulée : Lorsque vous vous laissez glisser sous l’eau en étant sur le dos, la sensation d’avoir de l’eau dans le nez peut aussi se produire.

La culbute : C’est cette pirouette que les bons nageurs font lorsqu’ils arrivent au bout de leur longueur pour repartir.

La tête sous l’eau et vouloir directement respirer par le nez : mes apprenants mettent la tête sous l’eau et souvent ils finissent par tousser et s’étrangler, car ils veulent vite respirer dès qu’ils ont la tête hors de l’eau.

Le pince nez :

Le pince nez est la solution facile. En effet, il suffit de le mettre sur votre nez et vous êtes tranquille. C’est un accessoire qu’on utilise en natation artistique. Les nageuses se retrouvent souvent la tête à l’envers sous l’eau et pendant de longs moments où elles enchaînent les figures. Très pratique dans ces cas là. Etant une ancienne nageuse de natation synchronisée, mon pince nez s’est souvent fait la malle. Un pied, un coup de bras et hop : « Ciao Manon ! »

Pour vous parler de mon expérience avec le pince nez, il m’a sauvé la mise dans mes entraînements, mais le problème que j’ai rencontré avec celui-ci, c’est qu’il crée une sorte de dépendance. Dans mes séances de natation artistique, j’avais aussi un moment où on devait enchainer les longueurs. J’ai remarqué qu’il était difficile par moment de laisser mon pince nez sur le bord, alors j’ai fini par ne plus le prendre.

A vous de voir, si cela ne vous dérange pas de mettre un pince nez, cela peut être aussi une solution. En revanche, le pince nez vous empêche de respirer de souffler par le nez. Ce qui est en fait la clé.

Je vous mets juste ici, une vidéo où notre magnifique Virginie Dedieu explique comment le mettre :

Vous pouvez aussi nager avec un masque qui prend tout le haut du visage. Certains masques prennent aussi le nez et donc ne permettent pas l’infiltration de l’eau dans le nez.

Si je vous recommande un pince nez, ce sera celui-ci. Il flotte ce qui est pratique si vous le perdez malencontreusement, il est transparent et donc discret.

Souffler par le nez

Souffler par le nez pour ne pas avoir de l'eau dans le nez

En effet, si vous soufflez par le nez quand vous avez la tête dans l’eau, il est impossible que l’eau s’invite dans vos sinus. A moins d’être un professionnel de didgeridoo, il n’est pas possible de souffler par la bouche et le nez simultanément. Ni de respirer par ces deux voix respiratoires. Le mieux est de se concentrer sur ce que vous faites à ce moment précis. Détendez-vous et enchaîner les exercices de petites et de grandes immersions sous l’eau.

A retenir :

Ne pas stresser lorsqu’il vous arrive d’avaler de l’eau. Ce n’est pas dangereux et cela arrive à tout le monde même aux meilleurs. Détendez-vous, reprenez votre souffle et ça repart ! Faites attention à vos positions, notamment à la position de la tête. Si celle-ci est trop en arrière lorsque vous faites du dos, cela favorise l’eau dans le nez. Le fait de ne pas rentrer la tête sur le ventre aussi est une raison pour laquelle l’eau peut s’infiltrer dans votre nez. Surtout si vous prenez de la vitesse. Entraînez-vous a mettre la tête sous l’eau et à souffler par le nez. Lorsque vous reprenez de l’air, privilégier la bouche en ayant attendu quelques secondes après avoir redressé la tête. Le petit truc en plus, pincez-vous le nez juste après avoir remonter la tête.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter ou le partager 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •